16 avril 2015

encore dessous


2 commentaires:

La Hud' a dit…

il dit rien là-dessus mossieur histoire-géo ? nan parce que ya matière ! elle est un chouilla anxiogène cette illus, non ?
brrr tous ces trucs qui grouillent dans la terre. t'as oublié les limaces.
moi,j'ai très peur de tout ce qui rampe, genre vers et limaces. car comme dirait Guenièvre, ils n'ont pas d'bras, c'est affreux !
remarque, j'ai très peur des scolopendres aussi. sans doute, parce que eux, il ont TROP de bras.
ouais, bon, j'ai jamais dit que c'était logique hein.

Didier Poitrenaud a dit…

C'est pas faux, comme dirait un autre. On voit bien, en quelques jours à peine, une forme de glissement vers un univers inquiétant, sombre, et ce malgré l'utilisation du blanc.
Voilà un intéressant révélateur d'inconscient.
Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est cette peur de "pas d'bras" et "TROP de bras" (dixit). Que recèle cette (apparente) contradiction ? Pourquoi les bras (les jambes ne sont pas évoquées) ? Quelle serait la symbolique d'un "deux bras" idéal ?
Je te souhaite, chère La Hud' (et vers quoi ouvre cette apostrophe ?), une soirée réflexive et t'envoie par la SERNAM de ce pas une caisse de Gin.
M. H-G