16 mars 2016

whooo !

1 commentaire:

Piarres Zapolarrua a dit…

... et en bien ! Elles se multiplient les bonnes critiques, comme les parties de la mare. En même temps, c'est pas mal non plus de ne pas être trop nombreux, voire très peu nombreux, voire deux par exemple. En fait, le truc c'est qu'il faudrait plus de mares. Tout le monde serait tranquille, sans être seul pour autant, et les tensions seraient évitées. Mais quand il n'y a pas assez de mare, faut bien faire avec. C'est comme ça, et ce n'est pas si mal non plus. Ca fait drôlement gambergé cet album, non ?